Ajouter un accessoire à son siège auto

La recommandation la plus sûre de base est évidemment de ne rien ajouter aux éléments présents d'origine avec le siège. 

 

Si on regarde de près les notices, le texte est plutôt préventif et c’est normal. Les constructeurs doivent se couvrir en cas de mauvais usage du siège.

 

Exemple “La garantie ne s’applique pas si des modifications et des réparations ont été effectuées par des personnes non autorisées ou si des composants et accessoires non originaux ont été utilisés.”

 

Il ne s’agit pas d’une énorme alerte de sécurité, mais il est normal qu’une marque ne puisse engager sa garantie sur quelque chose qu’elle n’a pas testé.

 

Alors que faire ? C’est à voir au cas par cas suivant le besoin identifié.

Avoir plus chaud en hiver ?

Comme il est déjà bien expliqué sur ce dossier sur le blog, garder son manteau, blouson etc… fausse complètement l’efficacité du dispositif de sécurité que ce soit avec un harnais, un bouclier ou une ceinture.

 

C’est l’exemple même d'accessoires extérieurs qui viennent impacter la sécurité de votre siège. 

 

Les solutions les moins impactantes sont celles qui vont le moins interférer avec le siège, comme le poncho, ou la couverture sur l’enfant ou encore le manteau à l’envers sur l’enfant.

 

Mais utiliser une chancelière, ou un nid d’ange est-il dangereux puisque c’est vraiment un ajout dans le siège ? C’est la question que l’on peut se poser, dans la mesure où au Canada, par exemple, ils y sont totalement réfractaires.

 

Entre les équipes du site Securange et celles de l'association VDR (by Securange) nous y avons réfléchi. Il se trouve qu’aujourd’hui la grande majorité des marques de siège auto, elles-mêmes, proposent des nids d’ange et des chancelière adaptés, conçus pour les sièges auto.

 

Certaines marques font même des crash-test avec leurs accessoires. A ce jour, aucune alerte n’a été faite à ce sujet.

 

Il est à noter aussi que la partie qui rentre en contact avec le siège est la partie dorsale de la chancelière. Le plus souvent elles sont très fines et ne sont pas plus impactantes que de porter un pull. Cependant, si vous hésitez sur un modèle épais, molletonné comme une couette, évitez de l’utiliser dans votre siège auto. Ces modèles sont, en général, conçus pour des poussettes et l’usage en extérieur. 

Quelques noms de produits intéressants :

  • Les ponchos cousus mains en Auvergne par "les mômes des dômes" qui réserve en plus un pourcentage de ses ventes à l'association VDR by Sécurange. > En savoir plus

  • Les couvertures Biside de Bemini, ils conçoivent aussi maintenant des ponchos et des nids d'ange spécialement pour les sièges auto qui arrivent prochainement.

  • Les chancelières et nids d'ange Sevira Kids, avec des ouvertures adaptées aux sièges auto.

  • Les chancelières et ponchos VOKSI (du groupe Besafe) tous crash-testés avec les sièges auto de la marque. Ils arrivent petit à petit en France.

  • A voir aussi les marques de sièges auto Bébé Confort, Britax, Cybex ... etc qui concoivent leurs propres produits.​

Améliorer la posture d’un nouveau né

De base la grande majorité des sièges coques (siège auto naissance) disposent de bons réducteurs.

Si la posture de votre enfant n’est pas correcte, les premières recommandations qui vous seront données seront d’améliorer les réglages du siège auto : bonne hauteur de la têtière, bonne hauteur des harnais, bon placement de bébé dans le siège … etc

Si cela ne suffit pas, il se peut qu’un réducteur en option, soit proposé par l’équipe pour rectifier une posture qui peut s'avérer inconfortable voire dangereuse. Comme par exemple : un bébé qui malgré de bons réglages a encore le menton enfoncé dans le thorax, ou un enfant qui reste trop petit malgré tous les réglages au minimum.

 

Avant même l’achat d’un réducteur, parfois un simple lange plié sous l’enfant, pour remonter le bassin, peut être suffisant. Pensez à des ajustements simples avant de vous lancer dans l’achat d’un accessoire annexe. 

 

Cela reste donc une solution de secours pour des cas particuliers. Si vous choisissez d’en utiliser un, assurez-vous que celui-ci s’adapte parfaitement à votre siège et au harnais en particulier. C’est-à-dire que celui-ci suive un cheminement normal, qu’il ne soit pas gêné et qu’il se serre et se desserre facilement.

 

Pour exemple quelques modèles intéressants :

Sécurange est non affiliée à des marques en securité auto

© Sécurange 2013 / Graphisme : Aurélie Magnan